Témoignage - ATSEM, un métier mal considéré

Pourquoi avoir accepté de participer à la campagne d'image de la MNT ?

Cela me tenait vraiment à cœur de mettre en lumière mon métier d’ATSEM. Je trouve que nous sommes très mal considérées. Beaucoup de parents pensent qu’on ne fait pas grand-chose, mais la plupart d’entre eux ne tiendraient pas 30 minutes à notre place. En réalité, sans nous, même les enseignants seraient perdus. C’est un vrai travail d’équipe.

En quoi consiste votre travail ?

Nos journées commencent vers 7h30 avec l’accueil des enfants. Nous montons ensuite dans les classes où nous animons les activités avec l’institutrice : ateliers, jeux d’éveil, jeux de société, peinture apprentissage de la lecture et de l’écriture... A Saint Exupéry, chaque ATSEM accompagne 12 élèves. Nous nous occupons également de la surveillance des récréations et de la cantine. La journée se termine vers 16h30.

Vous avez commencé votre carrière d’ATSEM en 1991. Toujours aussi motivée après toutes ces années ?

J’avoue que par moment, j'ai du mal à supporter les cris et les bruits. Et le comportement des enfants ne s’est pas arrangé. Ils écoutent de moins en moins. Je trouve aussi qu’il y a de plus en plus d’enfants avec des troubles du développement. Mais j’adore toujours autant m’occuper d’eux ! C’est ce que j’ai toujours voulu faire. Et puis, je m’entends vraiment très bien avec mes collègues ATSEM et les institutrices. On se sert les coudes.

Comment avez-vous vécu cette expérience de mannequin ?

Je pensais que cela prendrait 10 minutes mais j’ai découvert qu’il fallait plus de temps pour prendre une belle photo. J’étais un peu stressée au début mais finalement j’ai trouvé l’expérience très sympa.

Copyright : Livia Saavedra

Article publié le 27/11/2023

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

La MNT lance sa nouvelle campagne d'image

A l’aune de la réforme de la protection sociale complémentaire (PSC), la MNT fait évoluer son identité visuelle et son discours. Elle donne à d'authentiques agents territoriaux ...

Vœux 2024 : la MNT vous souhaite ce qu'il y a de mieux

Pour ses vœux 2024, la MNT met en avant les agents de sa dernière campagne d'image pour vous souhaiter ce qu'il y a de « mieux ».

PSC : les collectivités se préparent en vue de la mise en œuvre de la réforme

La dernière étude IFOP/MNT sur la protection sociale, menée en novembre 2023 auprès des décideurs territoriaux, nous révèle que les collectivités locales sont, année après année...