Cinq activités sportives proposées aux agents de Colombes

C’était une volonté du directeur général des services (DGS) de la ville de Colombes (92) de lancer un dispositif de sport-santé au sein de la collectivité afin d’encourager les agents à pratiquer une activité physique ou sportive régulière. Les objectifs visés par cette démarche ? Lutter contre la sédentarité, réduire les troubles musculo-squelettiques (TMS), agir sur le stress et l’anxiété, prévenir les risques psychosociaux (RPS) et améliorer la qualité de vie et des conditions de travail (QVCT) des agents. Porté dès le départ par la direction, le dispositif a été lancé en octobre 2023 : cinq activités sportives ont été proposées au choix aux 1 800 agents.

Un panel varié d’activités sportives

« Les cours ont lieu une fois par semaine, sur le temps de travail. Et pour y participer, les agents doivent s’inscrire au préalable. Ils s’engagent dès lors pour trois mois. À chaque trimestre, nous proposons de nouvelles activités sportives – toujours cinq – pour qu’il y ait un roulement », explique Nao Barrero-Princivil, chargée de mission QVCT à la ville de Colombes. Renforcement musculaire, marche nordique, course à pied, yoga, zumba, danse orientale, badminton, sophrologie, danse urbaine… : la liste est déjà longue ! « Nous proposons un large panel d’activités justement pour que tout le monde puisse en profiter », ajoute Nao Barrero-Princivil. Les cours sont animés soit par des éducateurs de la collectivité, soit par des agents, soit encore par des prestataires extérieurs.

« Nous souhaitions améliorer le bien-être au travail. Grâce à ce dispositif de sport-santé, nous y réussissons. »

Boumedienne Agoumallah, élu au personnel de la ville de Colombes

Vif succès rencontré par ce dispositif de sport-santé

En octobre 2023, au lancement, une centaine d’agents s’étaient inscrits. Six mois après, au mois d’avril 2024, ils étaient 198 à le faire, soit le double ! Ce dispositif de sport-santé remporte un vif succès en interne. Certes, il a fallu convaincre les chefs de service du bien-fondé de ces activités proposées sur le temps de travail, malgré parfois des équipes en sous-effectifs, et convaincre aussi certains agents assez réticents à l’idée de pratiquer du sport au travail, mais les retours sont globalement très positifs !

Meilleure estime de soi et cohésion d’équipe

« Amélioration du bien-être au travail, meilleure estime de soi, meilleure efficacité au travail : faire du sport, c’est faire du bien au corps et aussi à la tête ! Les agents adhèrent à la démarche, ils disent que ça leur fait un bien fou, le bouche-à-oreille fonctionne », précise Boumedienne Agoumallah, élu au personnel de la ville de Colombes. Autre point positif : ces activités sportives sont l’occasion pour les agents issus de différents services et répartis sur plusieurs sites de se rencontrer et de créer des liens. Le sentiment d’appartenance et la cohésion d’équipe en sortent donc renforcés. « Certains agents souhaiteraient même animer de nouvelles activités sportives ! En cette année exceptionnelle, ce dispositif a vraiment créé une belle dynamique », conclut Boumedienne Agoumallah.

« Nos projets en sport-santé pour demain ? Pouvoir proposer du sport adapté aux agents plus âgés, ou qui sont de retour après un long arrêt maladie ou après un congé maternité. »

Nao Barrero-Princivil, chargée de mission QVCT à la ville de Colombes

Légendes photos : ateliers yoga, hockey et renforcement musculaire à Colombes. Crédits photos : Ville de Colombes ; DR.

À savoir

Zoom sur l’accompagnement de la MNT

« J’ai choisi de travailler avec la MNT après avoir découvert l’étude réalisée par la mutuelle sur le sport au travail et, à aucun moment, je n’ai regretté mon choix ! La MNT m’a accompagnée dès le départ. Ce que j’ai particulièrement apprécié ? Que la MNT me mette en relation avec d’autres DRH de collectivités qui avaient déjà mis en place un dispositif de sport-santé, leurs retours d’expérience m’ont été extrêmement précieux. La mutuelle a également participé à plusieurs de nos réunions de mise en place », précise Nao Barrero-Princivil, chargée de mission QVCT à la ville de Colombes.

La MNT a aussi mis la collectivité en contact avec son partenaire, la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire (FFEPGV), qui anime aujourd’hui l’activité de yoga, financée par la MNT dans le cadre de son accompagnement de prévention.

Article publié le 19/06/2024

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Lauréat PSMT 2021 - Au CCAS de Gannat, la participation est le moteur de la qualité de vie au travail

Afin d’améliorer la qualité de vie au travail de l’équipe du service d’aide à domicile (SAAD), le CCAS de Gannat (03) a mis en place une démarche participative, fondée sur un ma...

Le tabagisme nuit à la qualité de l’air intérieur

À cause de sa concentration en produits toxiques, la fumée de tabac représente la source la plus dangereuse de pollution de l’air intérieur. Elle est classée comme cancérigène p...

En hiver, conduisez en toute sécurité

Batterie, bougies, conduite de nuit, manque de visibilité, pneus hiver, neige, désembuage : les conseils pour conduire en toute sécurité pendant l’hiver.