Logement : quand la précarité énergétique nuit à la santé

Un chauffage qui ne fonctionne pas bien, un logement mal isolé contre le froid l’hiver ou inadapté aux fortes chaleurs de l’été… Vivant dans des passoires thermiques, plus de 10 % des ménages français sont victimes de précarité énergétique qui affecte la santé physique et mentale, selon Santé publique France. La précarité énergétique est définie, par l'ADEME (agence de la transition écologique), comme le fait d’éprouver dans son logement « des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat ».

Selon l’Observatoire de la précarité énergétique, les ménages français qui consacrent plus de 8 % de leurs revenus aux dépenses d’énergie, soit 3,5 millions de personnes, sont aussi concernés par cette mauvaise isolation ou la faible performance de leur système de chauffage. Les conséquences sont à la fois lourdes pour le pouvoir d’achat, car il faut dépenser plus pour se chauffer, et pour la santé de toute la famille, adultes et enfants.

Des maladies chroniques liées à la précarité énergétique

Quatre maladies chroniques touchent particulièrement les Français exposés à la précarité énergétique, selon l’étude initiée en 2013 par la Fondation Abbé-Pierre auprès d’habitants de l’Hérault et de la région de Douai :

  • la bronchite chronique, qui survient deux fois plus souvent,
  • l’arthrose, qui touche 32 % des adultes concernés,
  • l’anxiété et la dépression, qui atteint 4 adultes sur 10,
  • les maux de tête ou les migraines, pour près de la moitié de habitants.

La santé, c’est en effet un état complet de bien-être physique, mental et social, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). La santé physique et la santé mentale sont impactées par le fait de vivre dans un logement mal chauffé ou mal ventilé, où s’accumulent des moisissures et des problèmes d’étanchéité. Comment élever ses enfants, se reposer après avoir travaillé toute la journée, recevoir des amis ou de la famille s’il fait froid ou humide dans sa maison ou son appartement ?

Rénover son logement pour y vivre mieux

Réaliser dans son logement des travaux de rénovation thermique ou énergétique fait du bien à son porte-monnaie, à sa santé physique et psychique. Un logement rénové, accueillant et bien isolé, c’est bon pour le moral ! Rénover les logements pour faire des économies d’énergie, c’est aussi permettre à notre système de santé et à la protection sociale de dépenser moins en frais de santé. Pour 1 euro investi par l’État dans la rénovation énergétique, 0,42 euros sont économisés sur les dépenses de santé, selon l’enquête Phébus conduite en 2012 pour le ministère de la Transition écologique. L’investissement dans la rénovation énergétique des logements est rentable, car non seulement elle crée des emplois, mais elle contribue à réduire les dépenses de santé.

À savoir

Améliorer la performance thermique de votre logement

Vous souhaitez isoler votre logement ou effectuer des travaux de rénovation énergétique ? Contactez France Rénov’, le guichet unique de la rénovation énergétique. Mon Accompagnateur Rénov’ vous accompagnera tout au long de votre projet et vous permettra d'accéder aux principales aides et subventions disponibles.

Picto maison verte

Les aides de l’Etat

- Ma Prime Rénov’ Sérénité s’adresse aux ménages les plus modestes, notamment ceux qui habitent dans des passoires thermiques, pour les aider à rénover leur logement. Le financement prend en charge jusqu’à 50 % des travaux réalisés, plafonnés à 30 000 euros, cumulables avec des primes spécifiques et des aides des collectivités locales.

- L’éco-prêt à taux zéro permet de financer la rénovation énergétique de son logement sans avancer de frais, ni payer d’intérêts. Il est possible d’emprunter jusqu’à 30 000 euros.

- Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) sont délivrés par les entreprises de fourniture d’énergie (EDF, Engie, Total...) qui proposent des aides pour la réalisation de travaux d’économie d’énergie à condition qu’ils soient effectués par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).

En attendant, vérifiez votre éligibilité au chèque énergie exceptionnel de 100 euros qui sera envoyé automatiquement aux bénéficiaires en avril 2022 pour vous aider à payer les factures d’énergie de votre logement.

Crédits photos : GettyImages_Nikola Ilic / EyeEm

Article publié le 15/03/2022

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Le Groupe VYV défend le droit à la santé

Le Groupe VYV défend le droit à la santé

La MNT est membre fondateur du Groupe VYV, premier acteur mutualiste de santé et de protection sociale en France. Il s'est engagé à rendre la santé accessible à tous.

L'alimentation à chaque âge de la vie : les seniors

L'alimentation à chaque âge de la vie : les seniors

Une alimentation équilibrée et une bonne hydratation permettent d’avancer dans l’âge, au mieux de sa forme. Avec l’âge, l’odorat et le goût se modifient entraînant un changement...