MonPsy, un suivi psychologique remboursé

MonPsy permet à toutes les personnes qui en éprouvent le besoin, mais qui bien souvent y renonçaient en raison du coût, de pouvoir consulter un psychologue. Depuis le 5 avril 2022, les consultations sont en effet remboursées sous certaines conditions. Explications.

MonPsy : qui est concerné ?

MonPsy est accessible :

  • aux enfants à partir de 3 ans et aux adolescents en situation de mal-être ou de souffrance légère à modérée ;
  • aux adultes en souffrance psychique : troubles d’intensité légère à modérée (anxiété, stress, angoisse, déprime...), trouble du comportement alimentaire sans gravité, problème de consommation de tabac, d’alcool ou de cannabis (sans dépendance).

Les situations nécessitant le suivi par un psychiatre ne rentrent pas dans le dispositif : troubles dépressifs ou anxieux sévères, risques suicidaires, troubles du comportement alimentaire avec signes de gravité, troubles neurodéveloppementaux sévères, antécédents psychiatriques sévères dans les trois ans, dépendance à des substances psychoactives. En France, environ 10 millions de personnes sont concernées par des troubles psychiques.

MonPsy, mode d’emploi

  • 1re étape : l’orientation
    Le médecin, qui peut être le médecin traitant, un médecin hospitalier, de PMI, scolaire…, évalue l’état de santé du patient et l’oriente vers un psychologue partenaire. Celui-ci est un psychologue volontaire pour s’engager dans MonPsy en parallèle de son activité. Pour les moins de 18 ans, le médecin doit demander l’accord des parents avant d’orienter l’enfant vers un suivi psychologique.
     
  • 2e étape : le choix du psychologue
    Tous les psychologues ne sont pas dans le dispositif. Le psychologue partenaire doit être conventionné, être inscrit au registre ADELI, avoir un parcours consolidé en psychologie clinique ou psychopathologie et avoir au moins trois ans d’expérience clinique. Un annuaire référençant les psychologues partenaires est disponible sur monpsy.sante.gouv.fr. C’est au patient de choisir. Il est possible d’opter un psychologue partenaire qui consulte à distance.
     
  • 3e étape : le suivi psychologique
    Une fois le choix arrêté, le patient doit présenter, lors de son premier rendez-vous, le courrier d’adressage du médecin. Le dispositif MonPsy permet d’accéder jusqu’à huit séances d’accompagnement psychologique.

MonPsy : quel remboursement ?

A la fin de chaque séance ou à la fin des huit séances, le patient effectue le règlement directement au psychologue :

  • 40 euros pour la première séance entretien d’évaluation,
  • 30 euros pour les sept séances suivantes de suivi psychologique.

Pour bénéficier du remboursement, le patient doit envoyer la feuille de soins remise par le psychologue à l’Assurance maladie avec le courrier d’adressage du médecin traitant. La Sécurité sociale prend en charge ces séances à hauteur de 60 % du tarif de la séance et la mutuelle à hauteur de 40 %, uniquement dans le cadre d’un contrat responsable. Ce forfait de huit séances peut être renouvelé tous les ans.

À savoir

MonPsy : pas d’avance dans certains cas

Les personnes dont le suivi psychologique est en lien avec la maternité (à partir du 6e mois de grossesse), avec un accident du travail ou une maladie professionnelle ou une affection longue durée n’ont pas à régler les séances. Elles signent, à la fin de chaque séance, la feuille de soins, transmise à l’Assurance maladie qui effectue directement le règlement au psychologue.

Qu’est-ce qu’un contrat responsable ?

Un contrat responsable respecte certaines garanties et niveaux de remboursement des soins des adhérents. Il encourage le respect par les patients du parcours de soins coordonnés.  La MNT propose aux agents territoriaux quatre contrats responsables avec des garanties qui respectent le 100 % Santé (formules Essentielle, Confort, Optimale, Intégrale) mais également, pour les personnes ne le souhaitant pas, une garantie hors dispositif contrat responsable et donc hors 100 % Santé (formule Hospitalisation). Les adhérents sont libres de choisir et de changer de niveau de garantie.

Crédits photos : GettyImages_FatCamera

Article publié le 06/05/2022

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Avec le médecin traitant, vous êtes gagnant !

L’Assurance Maladie vous encourage à désigner votre médecin traitant. Avantages : un suivi médical optimisé et des soins mieux remboursés. Petit rappel.

L’activité physique après un cancer

Les bienfaits de l’activité physique démarrée après un traitement pour le cancer (chimiothérapie et/ou radiothérapie et/ou chirurgie) et ses conditions de reprise.

Aidants : le Groupe VYV lance une plateforme de services

Le Groupe VYV développe son accompagnement personnalisé des aidants familiaux. Il lance, dans le cadre du déploiement du « moment de vie aidant-aidé », ses premiers parcours pil...