Quand bouger son corps fait du bien à la tête

La santé mentale

Depuis quelques années, le concept de santé mentale s’impose de plus en plus dans le champ de la médecine et du bien-être. Il ne s’agit plus seulement de lutter contre les maladies psychiques au sens strict, mais plus largement des baisses de moral, coups de stress ou pertes brutales de motivation. Des sentiments que nous pouvons tous rencontrer et qui nous affectent psychiquement en causant parfois une souffrance morale importante. Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : la bonne santé mentale est « un état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et d’une manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté ». Et pour assurer cette bonne santé mentale, l’activité physique est un allié de premier plan.

Des bienfaits sur l’humeur

L’OMS recommande à tous les adultes de pratiquer au moins 30 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée (marche à pied, vélo, jardinage, bricolage, ménage, manutention…), et chaque semaine, une à deux séances d’endurance et de renforcement musculaire. Des études scientifiques ont montré que c’est notamment un bon moyen d’améliorer l’humeur : bouger stimule la production d’endorphines dans le cerveau, ce qui réduit le stress et l’anxiété avec un effet comparable à la prise d’un anxiolytique. Cela boosterait aussi nos performances cognitives et notre capacité à résoudre des problèmes et à planifier des tâches. Et ces bienfaits psychologiques peuvent durer plusieurs heures.

Des bénéfices durables

Les bénéfices existent aussi à long terme. Chez les personnes qui pratiquent plusieurs fois par semaine une activité physique d’intensité modérée à élevée, on peut observer que le sentiment de compétence, le bien-être général et l’estime de soi s’améliorent ainsi que les performances cognitives comme la mémoire, le temps de réaction, la résolution de problème et la concentration. Par ailleurs, les personnes qui sont régulièrement actives physiquement tolèrent mieux le stress quotidien, elles se montrent plus optimistes et positives par rapport aux expériences de la vie et ont moins tendance à être anxieuses. C’est donc un moyen efficace de lutter contre le stress chronique, l’anxiété et le risque de dépression.

Plusieurs éléments expliqueraient cela : bien sûr il y a les effets directs sur le fonctionnement de notre organisme, mais l’activité physique apporterait aussi de la distraction, un sentiment d’efficacité personnelle et une connexion au moment présent, bénéfiques pour la santé mentale. D’autres effets peuvent s’ajouter si l’on pratique une activité physique en groupe. Faire partie d’un club ou d’une association sportive procure davantage de bénéfices sur la santé mentale que pratiquer seul, car cela apporte notamment une motivation supplémentaire et un enrichissement social. Par ailleurs, si l’on pratique à l’extérieur, cela permet de s’exposer régulièrement à la lumière du jour et/ou d’être en contact avec la nature, même s’il s’agit d’un espace vert au sein d’une grande ville. Autant d’éléments qui entraînent aussi des conséquences bénéfiques sur notre mental et notre résistance au stress.

Gare à l’excès !

La bigorexie est l’addiction à l’activité physique qui conduit à rechercher une pratique toujours plus intense et plus fréquente. Cette pratique intensive peut déclencher rapidement une augmentation de l’anxiété et provoquer des réactions de stress, tout particulièrement chez des personnes anxieuses, en faible condition physique ou âgées. Pour que l’activité physique ait des effets bénéfiques sur la santé mentale, elle doit être pratiquée avec modération et de manière régulière.

Retrouvez tous nos articles sur l'activité physique dans notre rubrique Cultiver mon bien-être

Crédits photo : GettyImages

Article publié le 17/10/2022

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

onCOGITE, des ateliers qui reconnectent les neurones !

L’idée géniale de l’association Oncogite dont la MNT est partenaire ? Aider les patients suivis ou ayant été suivis pour un cancer à restaurer leurs capacités cognitives grâce à...

Pour une fonction publique heureuse, prendre soin des agents

Créée en 2011, l’association La Fabrique Spinoza s’est donné pour objectif de replacer le bonheur citoyen au cœur du débat public. Son étude Pour une fonction publique heureuse,...

En savoir plus sur la ménopause

La ménopause est l’arrêt de l’ovulation et donc la disparition des menstruations, c’est-à-dire des règles. Bouffées de chaleur, sautes d’humeur ou aucun changement... chaque fem...