Santé au travail : une nouvelle approche émerge dans les collectivités

Face aux vagues successives de Covid-19, les collectivités ont tenu le choc. Elles ont su adapter dans l’urgence leur organisation et leur fonctionnement pour assurer la continuité des services publics essentiels tout en préservant la santé des agents et des usagers. Au-delà des mesures techniques, managériales et administratives prises par les décideurs locaux pendant cette crise sans précédent, ce sont des pans entiers de l’action territoriale qui ont été structurellement et durablement modifiés. Ainsi, la prise en compte de la santé des agents par les employeurs territoriaux s’est fondamentalement transformée au cours de cette séquence inédite. C’est ce que montre la 26e étude de l’Observatoire MNT publiée en juillet dernier, « Repenser la santé au travail et les organisations à l’aune de la Covid-19 ». Une étude réalisée en partenariat avec l’Institut national des études territoriales (Inet) et l’Association des administrateurs territoriaux de France (AATF) s’appuyant sur les témoignages de 45 acteurs publics (agents, managers et décideurs territoriaux) représentant 34 collectivités de métropole et d’outre-mer.

Un enjeu central de la gestion RH

Premier enseignement tiré par les auteurs de l’étude : la santé au travail s’est imposée au cours des derniers mois comme un enjeu central des politiques de gestion des ressources humaines des collectivités. Dépassant les aspects individuels liés au risque de contamination, c’est bien une approche collective de la santé des agents qui a émergé en raison de la pandémie. Cette manière d’appréhender globalement la santé des équipes territoriales a, cependant, varié d’une collectivité à une autre. « Pour certaines, la crise a finalement validé des engagements pris depuis de nombreuses années en faveur de l’amélioration des conditions de travail des agents. Au contraire pour d’autres, elle semble être le moteur d’évolutions en cours en faveur d’une approche globale des enjeux de santé. Enfin pour d’autres encore, elle reste le révélateur d’une nécessaire prise en compte de la santé des agents, et illustre les difficultés à accomplir ces changements », soulignent les auteurs.

Un rôle accru pour les managers

L’étude met également en évidence le « levier managérial crucial » que constitue la santé des agents. En effet, dès le premier confinement, de nombreuses collectivités ont fait de la crise de la Covid-19 une opportunité pour permettre aux agents et aux managers (dont le rôle se trouve désormais accru) de se saisir de la question de la santé au travail. L’étude 26 de l’Observatoire MNT relève de nombreux exemples où les directions des ressources humaines ont impliqué les agents dans la promotion de leur santé, tout en permettant aux encadrants de mettre en œuvre un management « plus souple, direct et protecteur de la qualité de vie au travail ». En outre, l’enquête indique qu’un grand nombre de collectivités ont appréhendé la crise sanitaire comme une opportunité, voire comme un laboratoire, pour repenser les structures, les organisations et les collectifs de travail, notamment à travers le déploiement du télétravail.

Ces changements profonds dans la culture territoriale ont d’ailleurs suscité des questionnements de fond chez les employeurs et les décideurs locaux. Comment faire de la santé au travail un outil de transformation des organisations ? Comment manager des équipes hybrides (présentes sur site et à distance) en préservant la santé de tous ? Quelles relations nouvelles mettre en place avec la médecine du travail ? Autant de problématiques qui continuent d’alimenter, aujourd’hui encore, la réflexion des responsables RH et des managers. « De nombreuses initiatives et bonnes pratiques pourraient être intégrées de manière structurelle par l’ensemble des collectivités », notent les auteurs de l’étude 26 de l’Observatoire MNT en précisant que la crise sanitaire devrait conduire les collectivités « à aborder les conditions de travail de façon plus globale » et à « réinterroger la place de la santé dans la structuration du dialogue social de demain ».

© The Links

Article publié le 16/09/2021

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Grand âge : l’action des 'invisibles' décryptée

La 28e étude de l’Observatoire MNT, « Les métiers territoriaux du grand âge, des professionnels du lien en attente de stabilité », propose une immersion dans l’univers des pr...

Santé au travail : des axes de progrès dictés par les leçons de la crise sanitaire

La 26e étude de l’Observatoire MNT se conclut par une série de recommandations opérationnelles destinées aux décideurs locaux et aux managers. Objectif : placer la santé des age...

La santé des agents territoriaux, un enjeu majeur révélé par la crise sanitaire

Selon la 26e étude de l’Observatoire MNT, « Repenser la santé au travail et les organisations à l’aune de la Covid-19 », les collectivités ayant développé une politique RH bas...