'Le Fonds MNT, une réelle source de soutien'

Cet appui en ingénierie par le Fonds MNT, très professionnel, a aussi permis d’asseoir le projet, de le légitimer notamment auprès de nos partenaires. »

Damien Guillas, adjoint au maire de Renac, en charge de la culture, du tourisme, des sports et de la communication

Pourriez-vous nous rappeler brièvement votre projet ?

Damien Guillas : Nous souhaitions redynamiser le centre-bourg de Renac en y créant un véritable pôle culturel, formé par la médiathèque, la salle polyvalente et le Café de Madeleine, tout en impliquant les habitants dans une démarche participative de concertation. Nous voulions que ces trois espaces, proches les uns des autres, deviennent des lieux de vie, des tiers-lieux, favorisant les liens, les rencontres intergénérationnelles, la mixité sociale et l’inclusion numérique. Le temps fort de cette démarche a été l’événement organisé les 11 et 12 mars 2022, au Café de Madeleine, avec les équipes du Fonds MNT.

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

D. G. : C’est l’association déjà existante le ″Foyer d’animation renacois″ qui va coanimer ces lieux en lien avec la mairie. Son AG a eu lieu en novembre dernier, le conseil d’administration et le bureau ont été renouvelés. Quant au panneau d’information prototypé par les équipes du Fonds MNT, il est actuellement en attente, en raison d’arbitrages budgétaires liés à la crise énergétique. Nous poursuivons actuellement notre recherche de financements pour rénover le Café de Madeleine et atteindre le seuil des 80 % de subventions. Les premiers travaux devraient être réalisés au 1er trimestre 2023.

Que vous a apporté cet accompagnement par le Fonds MNT ?

D. G. : Il a servi à nous outiller de techniques d’intelligence collective et nous a aidés à mobiliser les citoyens, à mieux définir notre démarche participative. Pour certains encore, la concertation n’est pas un atout, pourtant il est indispensable de penser d’abord aux usages, quel que soit le projet… Cet appui en ingénierie par le Fonds MNT, très professionnel, a aussi permis d’asseoir le projet, de le légitimer notamment auprès de nos partenaires.

A contrario, quelles difficultés avez-vous dû surmonter ?

D. G. : La principale difficulté que nous avons rencontrée, ce sont les délais assez courts (quelques mois). Le calendrier était serré. Le temps public est souvent plus long… Il a fallu jongler avec les agendas de chacun mais nous y sommes arrivés !

Qu’est-ce qui pourrait être amélioré, selon vous ?

D. G. : L’ajout d’une phase supplémentaire d’évaluation des actions entreprises après six mois aurait tout son sens. Par ailleurs, entre lauréats du Fonds MNT, nous pourrions faire réseau et créer ainsi une communauté d’innovation. Le Fonds MNT a été une réelle source de soutien dans notre projet, nous pourrions devenir en quelque sorte ses ambassadeurs.

© Fair film, DR.

Article publié le 04/01/2023

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Nouvelles temporalités et travail de nuit : quels effets ?

Les salariés qui travaillent la nuit ont une rémunération plus élevée, mais des conditions de travail nettement plus difficiles que les autres salariés. Ils sont soumis à des fa...

A Renac, la dynamisation du bourg est pensée avec les habitants

La commune rurale de Renac (35), lauréate du Fonds MNT en septembre 2021, est accompagnée, depuis, par les équipes du Fonds MNT. La petite ville bretonne souhaite redynamiser so...

Renac : se redynamiser en créant un pôle culturel

Lauréat du second appel à candidature du Fonds MNT, la commune de Renac (35) a été sélectionnée pour son projet de redynamisation avec la création d’un pôle culturel constitué d...