Résolutions de début d’année, comment se « nourrir » de bonnes habitudes ?

Activité physique, source de bien-être

Marcher, courir, nager ou tout simplement bouger, sont des activités excellentes pour le bien-être physique et mental. C’est aussi, selon le programme national nutrition santé (PNNS), « mettre toutes les chances de son côté pour améliorer sa qualité de vie, son sommeil et à plus long terme, réduire le risque de maladies ». Si vous vous décidez, ne vous lancez pas trop vite ! Procédez par étapes : trouvez l’activité physique qui vous convient, équipez-vous, faites signe à des amis, démarrez petit à petit… Et pour garder le cap, inscrivez ce rendez-vous dans votre agenda. Si vous ne souhaitez pas exercer un sport régulier, pensez à « bouger » au moins 30 minutes par jour : marche, vélo, ménage, escaliers… Restez en mouvement !

Sans tabac, retrouvez la forme

Le tabagisme actif est considéré comme responsable de 73 000 décès prématurés chaque année en France (1). Il n’est jamais trop tard pour s’arrêter de fumer et préserver sa santé et celle de son entourage. Les effets pour vous sont immédiats : meilleur rythme cardiaque, amélioration du goût et de l’odorat, regain d’énergie. Au bout de neuf mois, la voix et le teint s’éclaircissent, le souffle est moins court. Dans cette démarche, votre motivation est déterminante mais le soutien des professionnels aussi ! Pour réussir, appuyez-vous sur des spécialistes qui vous coacheront dans la durée. Sachez que l’Assurance maladie prend en charge, sur prescription médicale, les substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhalateur…) remboursables à 65 %. Enfin, ne vous découragez jamais car il est tout à fait possible d’arrêter de fumer même après plusieurs tentatives ratées.

Pour en savoir plus sur les soutiens à l’arrêt nicotinique, renseignez-vous auprès de l’Association Addictions France, ex-ANPAA (association nationale de prévention en alcoologie et addictologie), partenaire de la MNT. Pour trouver votre établissement dans votre région, rendez-vous sur la rubrique Nos centres d'addictologie.

(1) Source : Catherine Hill. Épidémiologie du tabagisme in La Revue du Praticien, 20 mars 2012.

À savoir

Prévenir les troubles musculo-squelettiques

La MNT s’est engagée depuis plusieurs années dans la prévention des TMS, reconnus comme la première maladie professionnelle en France. Elle vient de faire évoluer ses outils pour répondre au mieux aux besoins des collectivités et des territoriaux. Un guide et des mini-jeux interactifs sont désormais disponibles pour faire le point sur les troubles musculo-squelettiques, leurs causes, leurs symptômes et donner des pistes de prévention.

Guide : TMS, Être à l'écoute du mouvement

c'est possible avec la MNT !

Rendez-vous dans votre espace adhérent, rubrique Ma prévention / Je prends soin de moi / Troubles musculo-squelettiques.

La santé dans l’assiette

Sans parler de régime, l’idée est d’équilibrer ses repas sans se priver : privilégier les produits frais, cuisiner soi-même, prendre le temps de savourer tranquillement. Le PNNS recommande de consommer fruits, légumes, féculents, poissons, viandes et de limiter produits sucrés, salés et gras. Établissez vos menus à l’avance pour toute la semaine. Ainsi, vous faites les courses en conséquence et évitez le gaspillage. Pour vous aider à composer des menus simples, sains et équilibrés, consultez la fabrique des menus du PNNS qui regorge de bonnes idées.

Au travail aussi, de bonnes habitudes

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) restent la première cause de maladie professionnelle en France (2). Pourtant, leur prévention est possible ! Apprendre à connaître et à écouter son corps permet de percevoir l’inconfort d’un geste ou d’une posture, et donc de privilégier la position où l’on ne ressent ni douleur ni inconfort : un bon moyen pour protéger et économiser son corps. Effectuer des micro-pauses de récupération permet aussi de compenser les tensions. Enfin, la bonne santé au travail passe aussi par prendre soin des autres : être convivial, solidaire entre collègues ne peut qu’être bénéfique pour l’épanouissement et le bien-être de chacun !

(2) Source : INRS, Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, 2017.

Article mis à jour le 25 février 2021.

Article publié le 10/01/2018

LES ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Réforme de la PSC : plaidoyer pour améliorer le dispositif

Ce mercredi 22 novembre, lors du Salon des maires et des collectivités locales, la Coordination des assureurs mutualistes (CAM) de la fonction publique territoriale (FPT) s’est ...

Quelle activité physique pratiquer après une intervention chirurgicale ?

Il n’y a pas si longtemps, les médecins prescrivaient du repos à leurs patients après une intervention chirurgicale. On sait désormais qu’une fois la douleur disparue, la pratiq...

Manger sain et sans se ruiner

Quels aliments choisir pour dépenser moins ? Comment manger sainement à moindre prix ? Le plaisir de bien manger tout en respectant son budget : mode d’emploi.